Jean-Louis Viot, grand gagnant du prix Fondcombe 2015

Jean-Louis Viot, grand gagnant du prix Fondcombe 2015

Chantage en poste restante de Jean-Louis Viot

Décidément, Jean-Louis Viot collectionne les prix littéraires comme d’autres les stylos ou les belles voitures ! Jean-Louis Viot avait obtenu le prix du Quai des Orfèvres avec son huitième roman, Une belle garce, publié chez Fayard. Il vient de remporter le premier prix Fondcombe 2015 avec son roman Chantage en poste restante publié aux éditions Esneval.

Les membres du jury Fondcombe ne s’y sont pas trompés !

Gilles Leclerc et Jean-Louis Viot

Gilles Leclerc, directeur d’Esneval Éditions et Jean-Louis Viot

Voici l’avis que j’avais rédigé sur Chantage en poste restante :

Une écriture pleine de finesse et d’élégance, mais jamais ostentatoire. Jean-Louis Viot distille au compte-goutte la sensation qu’un drame est en train de se nouer tout en nous présentant un quotidien faussement ordinaire. Une tension maîtrisée jusqu’à la dernière page. Une peinture des relations de couple et humaines réalisée au couteau. Un roman psychologique captivant.

J’ai eu la chance également en tant que correctrice et assistante d’édition pour les éditions Esneval de collaborer avec Jean-Louis Viot dans le cadre de la sortie de ses deux derniers ouvrages destinés à la jeunesse : Pour les beaux yeux de Marion et Pinot la lune (voir photos ci-dessous).

Jean-Louis Viot s’était également vu attribuer différents prix (Prix Jeunesse Télévision 2002, Prix des Lecteurs 2003, Prix des Dévoreurs de livres 2003, Prix Délire des livres 2002-2003) pour son roman jeunesse Les cent mille briques publié en 2002 chez Casterman.

Jean Louis Viot Félicitations aux auteurs d’Esneval éditions avec qui j’ai eu le plaisir et le privilège de collaborer également lors de la publication de leur ouvrage :

– Jean-Michel Delaloche : qui a remporté le neuvième prix avec son roman Alice.

Edmond Tournier : classé onzième avec son Journal de ma captivité.

Clémence Mercier : classée vingt et unième avec son roman Ce n’est pas de la haine ou la rédemption de Claude.

Il faut dire que le directeur d’Esneval éditions leur avait montré le chemin, l’année dernière, avec son roman Gabriel d’Esneval, le perce-cœur qui avait remporté le troisième prix Fondcombe !

Chantage en poste restante, roman de Jean-Louis Viot.
Correction, mise en page et suivi éditorial : RédacNet
PARU EN JANVIER 2015 chez Esneval éditions.
300 pages – ISBN : 978-2-9545082-3-8 – 18,90 €

© Karen Platel – Rédactrice, correctrice, conseillère en écriture – www.redacnet.com

RédacNet
2 Commentaires
  • Jean-Louis VIOT
    Répondre

    Un grand merci à Karen pour sa collaboration et pour ses commentaires qui vont finir par me faire rougir…
    Il est toujours agréable de lire les critiques d’une professionnelle surtout lorsqu’elles sont bonnes !
    J’en profite également pour remercier tous mes lecteurs qui, semble t-il, ont apprécié Chantage en Poste Restante.
    Cela m’encourage pour la suite car… l’aventure n’est pas finie !
    Bien cordialement et encore tous mes voeux pour 2016
    Jean-Louis VIOT

    12 janvier 2016 à 21 h 54 min

Poster une réponse à Karen Platel Effacer la réponse