Trop tard pour dire bye-bye à votre futur… ex !

Trop tard pour dire bye-bye à votre futur… ex !

Photo-du-film-Sex-Friends

Si vous faites partie des « retardataires de la Saint-Valentin » — ceux qui s’y sont pris trop tard pour accomplir « les formalités de délestage d’un compagnon récalcitrant ayant fait son temps » en clair, ceux qui ont trop tardé pour annoncer à leur futur ex que… VOILÀ, C’EST FINI !) —,  ce billet vous concerne…

« On a tant ressassé les mêmes théories
On a tellement tiré chacun de notre côté
Que voilà, c’est fini… »

Palam pam, pam, palam pam, pam » (là, c’est le refrain…)

Ceux qui sont encore bredouilles à quelques heures du jour J, en seront réduits jusqu’à minuit (cachet de la poste faisant foi) à guetter les moindres désirs de Madame, se ruant sur n’importe quelle idée de cadeau comme sur une bonne bière bien fraîche après le sport. Trop contents de pouvoir ainsi faire plaisir à Madame, sans trop se creuser la tête… et le porte-monnaie.

D’ailleurs, mesdemoiselles et mesdames, faites bien attention aux désirs que vous exprimez en présence de votre compagnon à l’approche de la Saint-Valentin : ils risquent bien de se réaliser !

Luttez autant que possible contre cette espèce d’instinct que nous avons, nous les femmes, et qui nous fait nous attacher au premier nanar venu au moment de réaliser, à quelques minutes de la fermeture des magasins, que nous allons rentrer bredouilles. Sinon, vous risquez de voir le fameux nanar repointer le bout de son nez le jour de la Saint-Valentin !

Afin de vous épargner d’éventuelles pénalités, pour cause de non-respect des délais de rétractation ou rupture sans préavis du contrat de COCUbinage, voici quelques petits conseils bien avisés pour l’année prochaine. Ben oui, pour cette année, c’est râpé ! On n’abandonne pas son compagnon (à poils ras… le bol !) la veille de la Saint-Valentin. Même s’il perd ses poils… Un peu d’humanité tout de même !

Annoncez à votre futur (ex) la nouvelle de la rupture bien avant les premiers matraquages publicitaires de la Saint-Valentin.

Qu’il (ou elle) n’aille surtout pas s’imaginer que l’approche du cadeau de la Saint-Valentin a pu précipiter la rupture. En vous y prenant bien à l’avance pour congédier votre futur ex sans perte ni fracas, on ne pourra pas vous soupçonner d’avoir fait traîner les choses juste histoire de vous faire offrir un dernier cadeau avant de vous dire adieu. Car ça, ce serait vraiment très moche. Finalement, de l’opinion de votre futur (ex), vous n’en avez plus rien à faire, vu que vous avez décidé de le mettre aux encombrants. Mais tout de même… Pensez à votre réputation, ne grillez pas toutes vos chances auprès d’éventuels prétendants.

Un autre avantage non négligeable de congédier votre partenaire quelques semaines avant la Saint-Valentin, c’est que vous vous laissez le temps d’en trouver un (ou une autre) plus généreux(se) et tout(e) disposé(e) à vous aider à cicatriser les dernières blessures de la rupture fraîchement consommée !

ATTENTION ! Si vous laissez passer le cap de la Saint-Valentin pour rompre, vous risquez de galérer pour déloger un(e) partenaire qui se sera d’autant plus incrusté(e) que, ne voyant pas venir d’avis de rupture, il (ou elle) aura cru son bail renouvelé jusqu’à la prochaine Saint-Valentin !

Rien ne vous empêche de rompre après la Saint-Valentin.

Mais avouez que c’est tout de même dommage d’avoir passé deux heures à choisir un petit ensemble sexy pour votre copine, tout ça pour qu’un autre blaireau en profite ! Ou bien un joli coffret « spécial Saint-Valentin », pour vous Monsieur, finement parsemé dessus dessous de petits cœurs : caleçon + peignoir + chaussons ; tee-shirt + eau de toilette + chaussons ; caleçon + eau de toilette + chaussons ; eau de toilette + cravate + chaussettes ; pyjama + savon + chaussettes… dont profitera une radasse, si vous rompez !

(Si après toutes les idées que je vous ai données ici, vous dites que vous ne savez pas quoi acheter à votre chéri(e), c’est que vraiment vous y mettez de la mauvaise volonté !)

Dommage aussi d’avoir investi dans un cadeau dont votre futur(e) ex se débarrassera sitôt la rupture annoncée, histoire de vous oublier au plus vite !

Ceux qui avaient prévu le soir de la Saint-Valentin d’aller quand même au foot

Eh bien, ils n’auront qu’à dire : « Ce n’est pas grave, on fêtera la Saint-Valentin à midi. Et pis, après tout, on s’en fiche : LA SAINT-VALENTIN, C’EST TOUTE L’ANNÉE ! »

Allez hop, une jolie rose achetée à la dernière minute fera aussi bien l’affaire ! (Surtout pas de bouquet, ça fait des saletés !) Quand on aime, on ne compte pas…

Moi, je dis que la Saint-Valentin, c’est un peu comme Noël… c’est aussi la fête des commerçants ! Et puis, c’est tout de même une belle vacherie cette fête de la Saint-Valentin ! Elle vient rappeler chaque année aux uns qu’ils sont encore célibataires et aux autres… qu’ils ne le sont plus !

Et vous, faites-vous partie des « retardataires de la Saint-Valentin » ?

Un autre article à lire : Oui, je suis une danseuse en crampons ! Et alors ?

© Karen Platel – Rédactrice, correctrice, conseillère en écriture – www.redacnet.com

RédacNet
Pas de commentaire

Laisser un commentaire