Une correctrice, ça prend de la bouteille avec le temps !

Une correctrice, ça prend de la bouteille avec le temps !

Bouteille Barbe à Papa

Une correctrice, c’est comme le bon vin, ça bonifie avec le temps.

Son œil s’aiguise, ses connaissances se renforcent, sa patience s’accroît, sa concentration augmente. Elle finit même par devenir indulgente vis-à-vis des fautes de ses concitoyens ! Elle sait que l’erreur est humaine et que l’on voit toujours mieux la faute dans le texte du voisin que celle que l’on a dans le sien !

Elle reste cependant intraitable vis-à-vis des fautes d’orthographe, de grammaire, de typographie, etc. qui lui font de l’œil, les traquant sans relâche, et ce, même lorsqu’elle n’est pas de service (dès le matin au réveil sur le paquet de céréales, par exemple !).

Même si le temps joue en la faveur d’une correctrice, n’en concluez pas pour autant qu’il faille forcément faire appel à une « vieille » correctrice (toute ridée) pour obtenir un service de correction de qualité ! Car, passé un certain âge, la vue baisse alors…

Pour info, la correctrice ne boit que de l’eau pendant la correction (enfin… la correctrice de RédacNet, car pour les autres correctrices, on ne sait pas…) !

Sur ce, je vous dis « santé » !

Au fait, si vous souhaitez confier la relecture et correction de votre texte à une correctrice professionnelle et expérimentée (et encore fraîche !), contactez-moi.

Un autre article à lire : Les 10 commandements de la correctrice professionnelle.

© Karen Platel – Rédactrice, correctrice, conseillère en écriture – www.redacnet.com

 

RédacNet
2 Commentaires
  • KATE
    Répondre

    Je suis sûre que l’allusion à « la fraicheur » de la correctrice va en séduire plus d’un 😉 (et d’une !)
    allez, au boulot mad … emoiselle !

    13 juillet 2013 à 0 h 03 min

Poster une réponse à Karen Platel Effacer la réponse