Brigitte André-Lar

L'imposteur

l'imposteur - recto
l’imposteur – verso

L’imposteur

18,50

Résumé

La vie et le climat sont rudes dans ce petit village lorrain situé entre Thionville et Hayange. La famille de Maupré règne sur la région, depuis des générations, fournissant du travail à la plupart des villageois. À la mort prématurée de son époux, le marquis de Maupré, Marie se retrouve seule à la tête du domaine familial, sa fille Flora à charge.

Lorsque Flora revient au domaine, quelques années plus tard, son diplôme d’histoire de l’art en poche, elle y retrouve une mère dolente, mélancolique et des employés livrés à eux-mêmes. Marie se décharge de ses responsabilités sur sa fille, à qui incombe désormais la gestion du domaine. La mésentente et l’incompréhension s’installent entre les deux femmes que tout oppose. Flora veille, dorénavant, sur la très convoitée collection familiale de toiles de maîtres. Lorsque Kenneth, son fiancé new-yorkais rencontré durant ses études, lui présente Stanislas, Flora est troublée. Mais qui sont vraiment Stanislas et Trisha, les amis de Kenneth ? Quel est le secret que s’apprête à lui révéler Fortunéa, la fille d’un métayer au service des Maupré ? Entre trahisons, faux-semblants et mensonges, Flora découvrira-t-elle enfin la vérité ? Aura-t-elle la force d’affronter seule son destin ?

Contacter l'écrivain




Catégorie Etiquettes: ,

Description du Produit

L’avis de Rédacnet

La dualité/l’ambivalence, la gémellité et les secrets de famille comme thèmes principaux. Descriptions de la nature qui sont  un vrai bonheur (p 28 par ex).  Qualité des dialogues qui s'enchaînent avec fluidité. L’auteur a su décrire la misère des paysans et montrer la capacité de résilience des personnages. Le message positif du roman : on a le destin qu’on s’est choisi.Un roman captivant, plein de suspense et d’émotion.

Informations Complémentaires

Prix

18,50 euros

Broché

428 pages

ISBN

978-2-9537558-4-8

Format

14 × 21 cm

Avis

Il n'y a pas encore d'avis.

Soyez le premier à donner votre avis “L’imposteur”