Au secours, tout se ligue pour m’empêcher de bosser !

Au secours, tout se ligue pour m’empêcher de bosser !

Minette-en-pleine-sieste

« Reculer pour mieux sauter », « courage fuyons » ou « pourquoi faire aujourd’hui ce qu’on peut faire demain… ou après-demain »… Vous connaissez ?

Il faut dire qu’il y a trop de choses à faire dans la vie et qu’on n’a jamais assez de temps pour tout accomplir. Et puis, parfois, on est atteint de flémingite aiguë. Surtout quand les choses à faire sont urgentes ! À moins que ce ne soit tout simplement la flemme du samedi soir (ou du dimanche, ou du lundi) ? C’est fou comme on devient créatif lorsqu’il s’agit de se trouver des excuses pour ne pas se mettre au boulot…

Une journée, ça passe super vite, non ? Plus vite que dans 24 heures chrono !

9 h 00 : Je n’ai pas bien dormi cette nuit. En plus, j’ai un peu la gorge qui pique. Je crois que je vais me recoucher une petite demi-heure, ça ira mieux après.

10 h 00 : Ça ne va pas mieux, c’est peut-être parce que j’ai le ventre vide. Après un bon petit-déj’, je serai d’attaque.

10 h 45 : Et si je faisais « deux minutes d’exercice pour un réveil zen ». Voyons ce qu’ils disent sur Femme et Jolie : « On lève le bras gauche le long de l’oreille gauche, main tendue, doigts vers l’intérieur. On joint la main droite et on fait basculer le corps doucement côté gauche. On revient au centre en expirant et on fait la même chose de l’autre côté tout en faisant des moulinets avec le bras opposé… » Ouh là là ! Ça m’a l’air bien compliqué tout ça. Ça me stresse, en fait. Et puis faire du sport au moment de la digestion, c’est déconseillé. Je ferai ça une prochaine fois… à tête reposée (sur l’oreiller).

11 h 00 : Pas question de me mettre au boulot avant d’avoir les ongles impeccables. En attendant que le vernis sèche, je vais regarder cinq minutes le Téléshopping.

11 h 50 : Oh ben mince alors, l’émission est déjà terminée. Je n’ai pas vu le temps passer… Mineeeeette ! Laisse-moi tranquille. Tu veux jouer ? Bon d’accord, mais deux minutes, alors !

Minette en plein boulot ! © Karen Platel12 h 20 : Déjà l’heure de manger ? Le temps file aujourd’hui ! Je vais descendre au Kebab, ça ira plus vite.

14 h 30 : Il y avait un monde au Kebab. Mon Dieu, mon cours de poterie ! J’ai failli oublier. Décidément, je cours tout le temps !

16 h 30 : Il faut vraiment que je me mette au boulot… Mais avant, je vais ranger mon bureau. Je travaillerai dans de meilleures conditions. Et tant que j’y suis, je vais faire un brin de ménage. Ce serait inhumain de travailler dans ces conditions.

18 h 00 : Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, je me suis assise dans le canapé et puis, plus rien… C’est à cause de Minette, ça. Elle dort si profondément sur mon siège informatique qu’elle donnerait envie à David Guetta d’aller se coucher ! Je ne peux tout de même pas la réveiller, ce serait trop cruel. En attendant qu’elle libère la place, je vais lister toutes les choses que j’ai à faire pour mieux m’organiser.

Minette, une assistante débordée ! © Karen Platel18 h 15 : C’est bizarre, mon traitement de texte n’arrête pas de bugger. À part les jeux, tout est bloqué.

19 h 15 : Je confirme. À part les jeux, tout est bloqué ! Je crois que je ferais mieux d’éteindre l’ordinateur. On ne sait jamais, ça pourrait être dangereux. En attendant, je vais aller grignoter un petit quelque chose à la cuisine…

20 h 30 : Il vient de m’arriver un truc de fou ! Vous n’allez pas me croire. J’ai glissé sur une croquette du chat et en voulant me rattraper à la porte du frigo, je me suis cogné la tête contre l’évier. J’ai dû perdre connaissance… Je sens que si je travaille maintenant, ça ne va pas être bon. En plus, j’ai trop mal à la tête et le temps d’allumer l’ordinateur, ce sera l’heure de manger. Et puis la nuit est tombée et je risque de m’abîmer les yeux. Autant m’y mettre demain.

Minette bosse dur ! © Karen PlatelIl faudrait quand même que je bosse un peu demain. Demain, j’aurai l’inspiration, je le sens. Ah mince, demain, ça ne va pas être possible. J’ai piscine, pipeau et poney… Mais c’est sûr, après-demain, je bosse… J’ai un article destiné à des adolescentes à écrire. Il ne faudrait tout de même pas que je tarde trop, sinon elles auront atteint l’âge de la ménopause lorsque je l’aurai terminé !

(Je dédie ces lignes à un ami qui écrit le même roman depuis douze ans. En espérant qu’il le finira un jour… Après tout, le principal, c’est d’être publié, non ? Même si c’est à titre posthume !)

Et vous, quelles sont vos plus belles excuses pour ne pas vous mettre au boulot ?

© Karen Platel – Rédactrice, correctrice, conseillère en écriture – www.redacnet.com

RédacNet
2 Commentaires
  • Chenet Fabiola
    Répondre

    C’est Facebook qui m’empêche de travailler LOL

    1 décembre 2013 à 18 h 22 min
  • Denis Kientzel
    Répondre

    Je suis étonné de ne pas trouver dans la liste des impondérables le reflet de la lumière sur l’écran de l’ordinateur (attendre une meilleure saison moins lumineuse ?) et qui empêche de bien voir ce qui s’affiche…

    8 avril 2014 à 10 h 52 min

Laisser un commentaire